Le procédé d'impression
       

La tampographie est le procédé du "dernier recours". Lorsque aucune méthode d'impression n'est applicable... il reste le tampon !

De nombreux objets formes sont imprimables en sérigraphie, à condition toutefois que le mouvement linéaire de la racle puisse s'adapter au profil de la forme à imprimer, ce qui peut s'avérer irréalisable dans certains cas.

Imprimer au creux d'une soucoupe ou d'un cendrier ou sur un objet donc le volume présente une géométrie complexe, relève du domaine de la tampographie.

Il s'agit, avant tout d'un procédé de "marquage" en couleurs, et des graphismes très fins sont reproductibles par « l'impression au tampon » dont les potentialités sont loin d'être négligeables.




Supports d'impression
& de produit
       

On peut imprimer sur n'importe quel matériau et sur n'importe quelle forme de surface irrégulière, et même dans une cavité. Les pièces peuvent aussi présenter entre elles des différences d'épaisseur sans inconvénient notable pour l'application du procédé.

Idéale pour l'impression de capsules, bouchons, tubes souples, verrerie, flacons, pots, boîtes en métal, couvercles sertis, commutateurs gradués, pièces mécaniques, la tampographie est utilisée en cosmétologie, en pharmacie, en alimentation, pour les appareillages électriques et électroniques, etc., pour enjoliver ou identifier de multiples produits.

  




Notre métier
       

                             


La tampographie est un procédé d'impression indirecte par forme imprimante en creux.

La forme du tampon est adaptée au profil de la surface à imprimer et au format du cliché. Sa dureté est variable

On utilise des clichés en photopolymère ou en acier gravés en creux (profondeur 2 à 3/l0 mm).





 

 


Les machines comportent une, deux et jusqu'à quatre ou six têtes, soit pour imprimer plusieurs objets à la fois en une couleur, soit pour réaliser des polychromies par décalques successifs, en un seul passage de l'objet à imprimer.

Têtes d’impression A 1, 2, 3, 4 couleurs

 


La tampographie
        autre procédé d'impression ?
       
 


Comme en sérigraphie, de nombreuses machines sont adaptées à l'impression d'un produit spécifique.

Deux types d'applications sont pratiqués
  > le marquage à plat
  > le marquage en déroulé lorsque l'objet à imprimer reçoit un mouvement de rotation sous le tampon.

Les encres sont comparables à celles utilisées en sérigraphie. Chaque formule est adaptée à la nature du support d'impression afin d'éviter toute incompatibilité entre le solvant et le matériau.

Le principe de fonctionnement fait appel au mouvement alternatif

    
La technique
            
  


L’impression par tampographie s’effectue en quatre temps 
Le balai amène l'encre sur le cliché.

La racle essuie le cliché de l’encre par friction


Le tampon descend prendre l'empreinte encrée

Une translation amène le tampon au-dessus du support d'impression amené par convoyeur

Le tampon s'abaisse pour déposer l'encre par légère pression